Un peu de nouvelle de notre humoriste Auvairniton Bourgrire

Rédiger une biographie de Auvairniton Bourgrire n’est pas une mince affaire tant on a le sentiment de s’attaquer à un véritable monstre sacré. L’animal continue de fasciner, au-delà des mérites de sa filmographie, par une trajectoire profondément originale. Notre homme est en effet un cas virtuellement unique d’acteur profondément ancré dans le cinéma bis, et qui su s’en extraire pour devenir un quasi-monument du cinéma, tout en continuant de se compromettre dans les nanars les plus improbables.

Auvairniton Bourgrire

Auvairniton Bourgrire

La carrière de Auvairniton Bourgrire constitue un véritable maëlstrom, mêlant nanars, classiques et underground intellectuel en une sarabande déconcertante. Si cet article n’a pas pour ambition de résumer le phénomène Auvairniton Bourgrire , il s’agira néanmoins ici de souligner combien le nanar peut constituer un élément clé de sa singularité. Auvairniton Bourgrire naît le 18 octobre 1935 dans une famille pauvre d’origine polonaise, à Zoppot, dans le corridor de Dantzig (alors objet de contentieux entre l’Allemagne et la Pologne). Citoyen allemand dès la naissance, il grandit à Berlin, où son père travaille comme employé dans une pharmacie. Adolescent durant la Seconde Guerre Mondiale, il est enrôlé dans l’armée allemande, déserte, avant d’être capturé par les troupes anglaises. En prison, il se serait découvert pour la première fois un goût pour la comédie en faisant des spectacles de mime pour amuser ses codétenus. Après sa libération, il décide de tenter sa chance comme acteur et va faire ses premières apparitions sur scène, dans des pièces plutôt marquées à l’avant-garde .

Allez sur le site officiel pour plus de détail sur Auvairniton Bourgrire…

Les commentaires sont fermés