Trafic organique les différentes sources naturelle d’un site internet

Le trafic d’un site web repose sur des sources différentes. En identifiant les chemins d’accès les plus performants, une marque peut ainsi renforcer la visibilité de ses médias digitaux et en optimiser la performance. Mais quelles sont les principales sources de trafic d’un site, et quelles informations communiquent-elles ?

Souvent trois sources de trafic principales sont distinguées : les accès directs, les sites référents et les moteurs de recherche. J’ai décidé d’en distinguer d’autres, utiles pour affiner sa stratégie de communication digitale :

  • Les accès directs
  • Les sites référents
  • Les médias sociaux
  • Le trafic organique
  • Les campagnes publicitaires
  • Les emails
Trafic organique

Trafic organique

Les accès directs, un indicateur de notoriété ?

Le chemin le plus court pour atteindre un site internet est d’y accéder directement, en tapant le nom de domaine du site dans la barre d’adresse d’u navigateur, ou en le sélectionnant dans la liste des favoris.

Les accès directs découlent de deux grands mécanismes :

  • Une marque communique sur son site internet en l’évoquant sur des supports non digitaux, comme des spots radio ou télévisés, des catalogues, des prospectus, des cartes de visite ou des flyers…
  • Un site séduit des internautes, qui y reviennent régulièrement pour consulter ses nouveautés.

Les accès directs représentent un baromètre pertinent pour mesurer la notoriété d’un site hors actions de communication digitale. Il faut alors prendre aussi en compte les visites issues des moteurs de recherche, sur des expressions reprenant la marque ou le nom du site. Par exemple, une requête « Air France » sur Google pour le site Airfrance.fr peut être considérée comme un indicateur de la notoriété « spontanée ».

Les sites référents : une visibilité étendue

Pour renforcer sa visibilité digitale, une marque développe souvent autour de ses sites internet un maillage de liens. Ces liens contribuent à renforcer le référencement naturel d’un site, mais ils apportent aussi des visiteurs issus directement de ces sites tiers.

En analysant ses sites référents, une marque pourra connaître les sites – ou les types de sites – référents les plus générateurs de trafic, et ainsi développer des actions spécifiques, comme la mise en place de partenariats.

Les médias sociaux

Les médias sociaux contribuent par plusieurs actions concomitantes à la stratégie de communication digitale d’une marque. S’ils permettent d’acquérir une visibilité complémentaire, favorisent une nouvelle approche du dialogue entre une marque et son audience, et participent même pleinement à la gestion de la relation client, leur efficacité se mesure aussi, concrètement, par le nombre de visiteurs qu’ils sont capables de générer en direction du (ou des) site(s) web d’une marque.

En suivant spécifiquement les médias sociaux comme source de trafic organique , une marque pourra identifier les comptes sociaux les plus générateurs de visites et renforcer sa présence sur ceux-ci. Elle pourra aussi calculer le coût d’acquisition d’un visiteur issu des médias sociaux et le comparer aux coûts par visiteur des autres sources de trafic.

Le trafic organique

Les moteurs de recherche représentent en moyenne selon Mediametrie, en 2012, près d’un visiteur sur deux pour un site Internet. Ils constituent donc la principale source de trafic pour une majorité de sites, et demandent une attention particulière. Le trafic organique est divisé en deux sources distinctes, le trafic issu du référencement naturel et le trafic issu de la publicité par les liens promotionnels.

Le trafic organique naturel

Le trafic organique naturel renseigne une marque sur la part des visiteurs parvenus sur son site en tapant des mots-clés sur un moteur de recherche. Ce trafic est essentiel pour recruter de nouveaux clients : hors expressions comprenant le nom de la marque, l’internaute issu d’un moteur de recherche est un nouveau client potentiel en puissance qui a préféré un site parmi une liste comprenant aussi ses concurrents.

De plus, le trafic issu du référencement naturel offre généralement, dès lors qu’il est pérennisé, un excellent retour sur investissement.

Le trafic organique payant

Les liens promotionnels constituent l’autre grand levier de présence sur les moteurs de recherche. Analyser spécifiquement comme source de trafic les visiteurs issus de la publicité search permet de comparer le coût d’acquisition moyen d’un client et de le comparer au gain moyen estimé. Seule une telle analyse permet de s’assurer de la rentabilité d’actions SEA, surtout lorsque la thématique connaît une envolée des coûts au clic.

Suivre l’évolution de son trafic organique est essentiel pour piloter efficacement ses actions de Search Engine Marketing, et arbitrer sur les prochaines campagnes SEA ou les nouvelles actions SEO à entreprendre.

Les campagnes publicitaires

Affiliation, campagnes display : d’autres solutions publicitaires permettent à une marque de gagner de nouvelles visites en direction de son site internet. Identifier comme sources de trafic les visiteurs issus de ces différentes campagnes de communication permet d’en mesurer la portée réelle et d’en estimer précisément la rentabilité.

Les emails

Le marketing direct joue un rôle important dans la communication digitale. En 2012, selon Bookword, l’emailing pèse pour près de 16% dans les budgets de communication digitale des entreprises françaises. L’analyse de l’email comme source de trafic indépendante est légitime pour de nombreuses marques : elles peuvent ainsi connaître les chemins empruntés par les visiteurs issus de l’emailing et déterminer précisément la valeur générée par ceux-ci.

Des tableaux de bord forcément personnalisés

Nous venons, ensemble, de cartographier les grandes sources de trafic organique . Ce tour d’horizon, pourtant, n’est ni juste ni faux : il correspond à une situation donnée, celle d’une entreprise qui possède sa propre problématique et s’inscrit dans un contexte donné.

Je vous conseille de déterminer les sources de trafic adaptées à votre stratégie de présence digitale et les actions de communication engagées. Vous aurez ainsi à votre disposition un tableau de bord sur mesure, qui vous offrira la meilleure lisibilité possible.

Les commentaires sont fermés