L’assainissement en Afrique, un défi majeur de la journée mondiale de l’eau

Célébrée tous les 22 mars, la journée mondiale de l’eau est une occasion pour pointer du doigt les défis majeurs concernant la gestion de l’eau dans le monde et particulièrement en Afrique. C’est aussi une occasion pour souligner les lenteurs constatées dans les progrès au développement qui laisse environ 768 millions d’humains sans accès à une source d’eau améliorée. Selon une enquête de l’ONU, il y a plus de 600 millions de personnes en Afrique qui ne bénéficient pas d’une eau sure, propre et accessible.

L’accès à l’eau en Afrique, une priorité de l’agence française de développement

Encouragée par les Nations Unies, l’une des priorités de l’agence française de développement est de faciliter l’accès à l’eau et à l’assainissement Afrique. Ce processus est d’ailleurs en bonne voie bien qu’il existe plusieurs disparités. En ce sens, rappelons qu’un habitat des États-Unis utilise environ 300 à 400 litres d’eau par jour. Pour un Européen, c’est entre 120 et 150 litres d’eau. Un Africain quant à lui utilise entre 40 et 40 litres d’eau par jour. Ce qui veut dire qu’il reste beaucoup de travail à faire et l’Agence française de développement va consacrer la moitié de ses investissements dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique.

Environ 700 millions d’euros par an entre 2014 et 2018

Sur 4 ans, l’agence française de développement entend investir pas moins de 700 millions d’euros par an dans différentes régions du monde, notamment sur les projets d’assainissement Afrique et de gestion des ressources hydriques. À terme, cela va permettre de faciliter l’assainissement à plus de 200 millions d’Africains. Comparés aux enjeux de l’eau potable, les gens sont en train de se rendre compte que l’assainissement participe à la sauvegarde de la santé et du bien-être humains. De plus, il a un réel impact sur la vie aquatique et sur la qualité des ressources elle-même.

L’assainissement, un sujet qui passionne de plus en plus

Désormais pleinement inscrite dans l’agenda international, l’assainissement est en ce moment un sujet qui passionne en Afrique. Aujourd’hui, il est question de motiver les bailleurs internationaux à investir dans ce domaine en Afrique et surtout à collaborer avec le secteur privé. D’ailleurs, l’agence allemande d’aide au développement entreprend de plus en plus des actions concrètes au niveau du lac Victoria, la plus grande étendue d’eau douce du monde. Celui-ci est victime de blooms d’algues et de pollutions graves entraînant la disparition de certaines espèces.

Les commentaires sont fermés